Foire aux questions

Qu’est-ce qu’un coach?

Le coach accompagne une personne ou un groupe dans un processus dynamique et créatif de recherche et d’élaboration de ses propres solutions dans le but de lui permettre d’atteindre efficacement ses objectifs. Un coach professionnel a suivi une formation spécifique en coaching et  a obtenu une reconnaissance d’un organisme reconnu mondialement.

Les valeurs de respect et de confiance sont au cœur de la pratique du coach pour permettre l’établissement d’un partenariat à part entière. Cette approche engendre la réflexion, les prises de conscience et l’action, tout en favorisant chez le client l’atteinte de résultats durables, l’autonomie et l’épanouissement.

Qu'est-ce que le coaching?

Le coaching est un partenariat qui met l'emphase sur les actions que nos clients ont l'intention de poser pour réaliser leur vision, leurs buts et leurs désirs. Le coaching suscite des questionnements amenant les clients à la découverte d'eux-mêmes, ce qui hausse leur niveau de perception et de responsabilité. Ceux-ci bénéficient d'une structure d'accompagnement, de soutien et d'une précieuse source de rétroaction. Le processus de coaching aide les clients à définir et à atteindre leurs buts professionnels et personnels plus rapidement et plus facilement qu'il en serait possible sans l'intervention d'un coach.

Les coachs membres d’ICF Québec respectent le code de déontologie de la Fédération internationale des coachs (ICF) et agissent selon ses normes.

Quels sont les avantages du coaching?

Les personnes qui s'engagent dans une relation de coaching apprennent à voir les difficultés qu'elles rencontrent et les possibilités qui s'offrent à elles sous des nouvelles perspectives.

Elles peuvent améliorer leurs capacités de réflexion et de décision, augmenter l'efficacité de leurs relations interpersonnelles et mener avec plus d'assurance leur vie privée et/ou professionnelle. Grâce à cet engagement à améliorer leur efficacité personnelle, elles peuvent également s'attendre à des résultats positifs dans les domaines de la productivité, de la satisfaction dans la vie personnelle tout comme au travail et de la réalisation d'objectifs significatifs.

Combien de temps dure un partenariat de coaching?

La durée d'un partenariat de coaching varie en fonction des besoins et des préférences de la personne ou de l'équipe coachée. Pour certains types de coaching très ciblés, un travail de trois à six mois avec un coach peut suffire.

Pour d'autres types de coaching, il peut être profitable de collaborer plus longtemps. Divers facteurs peuvent jouer sur la durée du partenariat : les types d'objectifs à atteindre, la façon de travailler de la personne ou de l'équipe, la fréquence des sessions de coaching et les ressources pécuniaires pouvant être engagées.

Quelles sont les principales raisons qui peuvent inciter une personne à travailler avec un coach?

On peut avoir recours au coaching pour de nombreux motifs tous aussi valables les uns que les autres, en fonction des besoins spécifiques de la personne. Voici un certain nombre d’exemples où un coach peut aider un client :

  • Se préparer à assumer un nouveau rôle dans une organisation;
  • Faciliter son intégration dans une nouvelle organisation ou un nouveau rôle; Développer un leadership plus efficace;
  • Faire face à un enjeu important (défi, objectif ambitieux, une occasion à saisir, etc.);
  • Développer des habiletés spécifiques : habiletés  politiques, habiletés de communication ou de présentation, délégation, gestion des priorités, gestion d’équipe, gestion de performance, etc.
  • Combler une lacune en termes de compétences, de confiance en soi ou de ressources créatives;
  • Développer une présence ayant de l’impactdans le rôle de direction;
  • Orienter sa carrière dans une nouvelle direction ouréfléchir à sa carrière actuelle; Réfléchir à sa vie actuelle et envisager de nouvelles avenues de croissance personnelle; Fournir un effort important dans un court délai;
  • Rectifier le cap dans sa vie professionnelle ou privée suite à un événement important;
  • Développer un  style relationnel plus efficace afin de contribuer à la réalisation de ses objectifs;
  • Corriger des comportements excessifs ou atténuer un désir trop fort de réussite qui engendrentdes répercussions négatives sur son entourage;
  • Rétablir l’équilibre entresa vie professionnelle et vie privée afin d’éviter les conséquences indésirables;
  • Déceler ses principaux points forts et apprendre à les utiliser pour mieux réussir.

 

Pourquoi la profession de coaching connaît-elle une croissance importante de nos jours?

Le coaching s'est considérablement développé, et ce pour de nombreuses raisons. Le monde, a de façon générale, énormément changé; le coaching peut aider à faire face à ces transformations. Par exemple, il s'agit d'un outil formidable sur le marché du travail difficile d'aujourd'hui :on change plus souvent d'emploi et il y a de plus en plus de travailleurs indépendants et de petites organisations. Des facteurs tels que ceux qui suivent influent sur notre réalité et le besoin d’être accompagné pour y faire face :

  • L'environnement commercial est de plus en plus compétitif, créant une pression constante sur la qualité de la performance des individus et ceux-ci doivent se faire aider;
  • La réduction des effectifs, les restructurations, les fusions et autres modifications structurelles ont radicalement transformé ce que l'on pourrait appeler le « contrat de travail traditionnel » : les méthodes de management classiques ne permettent plus aux organisationsd'obtenir des résultats, et les gestionnaires doivent prendre du recul afin d’innover;
  • Certains secteurs connaissent une pénurie grandissante d'employés talentueux. Pour attirer et garder les meilleurs éléments, les organisationsdoivent s'engager à investir dans le développement de leur personnel, et le coaching est un outil qui répond bien à ces attentes, appuyé en cela par la recherche continue;
  • Un écart de plus en plus important se creuse entre ce à quoi les responsables ont été formés et ce qu'ils doivent maintenant pouvoir faire pour répondre à l'exigence de plus en plus forte de fournir des résultats compétitifs. Un coach est en mesure de les soutenir dans leur cheminement pour trouver la voie la plus appropriée;
  • Dans bien des organisations, les employés et les dirigeants sont inquiets : ils doivent vivre avec la peur de perdre leur emploi et les pressions grandissantes qui les poussent à fournir des performances toujours plus élevées. Le coaching les aide à accepter la réalité tout en se préparant pour l’avenir;
  • Si elles veulent atteindre leurs objectifs stratégiques tout en maintenant un taux de satisfaction-client élevé, les organisationsdoivent créer des environnements de travail qui favorisent l'intégration et la collaboration.  Un coach peut aider une personne à développer de nouvelles habiletés;
  • Les organisationssont de mieux en mieux outillées afin de développer leur personnel de manière ciblée, et le coaching correspond très bien à ce besoin de développer les individus un à un en fonction des défis qu’ils doivent relever dans leurs postes respectifs;
  • Finalement, le coaching est maintenant accepté dans les organisationscomme étant un véritable outil de développement, au lieu d’être simplement utilisé pour le redressement des comportements comme ce fut sans doute le cas il y a une quinzaine d’année;
  • Les clients qui ont obtenu du coaching en parlent à leurs collègues et amis et ne sont plus gênés de discuter des résultats très positifs qu’ils ont obtenus en travaillant avec un coach. En fait, aujourd’hui, avoir un coach est surtout perçu comme un cadeau.

Comment cela se passe-t-il en coaching?

En général, le processus de coaching commence par un entretien personnel (face à face ou par téléphone) ayant pour but d'évaluer les objectifs du client, de décrire la forme que peut prendre la relation de coaching et de vérifier s’il y a une affinité possible entre le coach et le client potentiel.

Il est recommandé qu’un client potentiel fasse cet exercice préliminaire avec au moins deux ou trois coachs avant de choisir le coach qui semble lui convenir le mieux.

Suggestions de questions à poser lors vos entrevues:

  • Comment les séances de coaching se déroulent-elles? Quelle en est la durée et la fréquence?
  • Combien en coûte-t-il?
  • Quelles sont les expériences professionnellesdu coach? Qu’en est-il de sa formation?
  • A-t-il rencontré des situations similaires à la mienne?
  • Quelle est la durée minimum d'un mandat?

Comment savez-vous que vous avez trouvé votre coach idéal?

  • Avez-vous ressenti une certaine affinité avec ce coach?
  • A-t-il  compris où vousen  êtes présentement et où vous aimeriez vous diriger?
  • Est-il engagé  à vous aider à trouver vos propres solutions plutôt que de vous les imposer?
  • Est-ce que le coach respecte vos valeurs?
  • Comment procède-t-il et quels sont ses honoraires?

Les sessions de coaching peuvent ensuite être menées en personne ou par téléphone. Leur durée est convenue d'avance. Entre chaque session de coaching programmée, le client peut être chargé d'accomplir des actions précises qui l'aideront à réaliser les objectifs personnels qu'il aura définis avec son coach.

Le coach peut lui fournir des ressources complémentaires telles que des articles pertinents, des listes de contrôle, des évaluations ou des modèles qui serviront de soutien à la réflexion et aux actions du client. La durée de la relation de coaching varie en fonction des besoins et des préférences de chaque personne.

La teneur d’un programme de coaching peut être influencée par divers facteurs, outils et concepts, selon la formation du coach, les objectifs du client, ou les objectifs du client payeur lorsque c’est l’organisationqui paie les services de coaching :

Évaluations. Le coaching peut débuter en s’inspirant de divers outils psychométriques ou autres, comme une évaluation multi-sources (360 degrés), un plan de développement individuel ou une évaluation de performance. Le coach peut aussi avoir ses propres outils, comme des questionnaires pour mieux comprendre les dispositions du client par rapport à certaines dimensions liées aux objectifs de coaching, comme l’intelligence émotionnelle ou les habiletés de communication. Ces évaluations fournissent des informations objectives qui peuvent aider le client à mieux se comprendre et comprendre son impact sur les autres. Elles peuvent aussi  servir de référence pour définir des objectifs de coaching et des stratégies concrètes ainsi que constituer un moyen de mesurer les progrès réalisés, à diverses étapes du programme de coaching.

Concepts, modèles et principes. Les sessions de coaching peuvent intégrer divers concepts, modèles et principes tirés des sciences du comportement, de la gestion, de traditions philosophiques ou des sciences sociales. Ceux-ci peuvent aider le client à mieux se comprendre lui-même et comprendre ses relations avec les autres, à modifier sa façon de voir les choses et à accepter des idées innovantes. Ils fournissent de nouveaux cadres dans lesquels le  client peut appréhender les possibilités et les difficultés, et ils lui donnent l'énergie et l'inspiration nécessaires pour agir.

Approche positive. Le coaching est essentiellement basé sur une approche positive. Celle-ci se fonde sur les forces de la personne etce qu’elle souhaite réaliser. L'approche positive implique une recherche de l’information basée sur l’écoute active, le questionnement, la communication directe et larétroaction constructive.

Quel rôle le coach joue-t-il dans ce partenariat? Et le client?

Le rôle du coach consiste à fournir une évaluation et des observations objectives qui aideront la personne ou les membres d’une équipe à mieux se comprendre et comprendre les autres.

  • Le coach pratique une écoute intelligente afin de saisir pleinement la situation de la personne ou de l'équipe.
  • Il favorise une réflexion axée sur le possible, une planification réfléchie et la prise de décisions judicieuses.
  • Il met en avant les possibilités et le potentiel à exploiter. Il encourage le client à se fixer des objectifs et à se lancer des défis à la mesure de ses forces et de ses aspirations.
  • Il le pousse à modifier sa façon de penser afin de découvrir des perspectives innovantes. Il et en évidence les points obscurs afin de mettre en lumière de nouvelles possibilités.Il encourage l'imagination de plusieurs scénarios possibles.
  • Enfin, le coach respecte les limites professionnelles de la relation de coaching, en particulier la confidentialité, et il se conforme au code de déontologie de l’ICF.

Le rôle de la personne coachée(ou de l'équipe) consiste à définir le programme de coaching en fonction d'objectifs personnellement significatifs.

  • La personne coachée se sert des évaluations ou des observations qui lui sont communiquées pour mieux se comprendre elle-même et comprendre les autres.
  • Elle se concentre sur sa réussite personnelle et/ou professionnelle.
  • Elle assume l'entière responsabilité de ses propres actions et décisions.
  • Elle utilise le processus de coaching pour favoriser une réflexion axée sur le possible et la découverte de perspectives innovantes.
  • Elle agit courageusement en harmonie avec ses objectifs et ses aspirations.
  • Elle fait appel à sa vision d'ensemble et à ses capacités de résolution de problème. Elle exploite les outils, concepts, modèles et principes fournis par le coach pour
  • s'engager dans des actions efficaces.

Qu'est-ce que le coach attend de l'individu coaché?

Un coaching réussi requiert certaines choses de l'individu coaché, à commencer par une intention résolue de s’engager dans le processus. La personne coachée doit aussi démontrer qu’elle est capable de s’engager à :

La concentration. Se concentrer sur soi-même, sur les questions épineuses, sur les vérités qui dérangent, sur sa propre réussite.

L'observation. Observer le comportement et la façon de communiquer des autres personnes.

L'écoute. Écouter son intuition, ses suppositions, son jugement; prêter attention à sa propre façon de parler.

L'autodiscipline. Remettre en question les attitudes, les convictions et les comportements existants et en développer de nouveaux qui seront plus adaptés à la réalisation des objectifs que l'on s'est fixés.

Le style. Exploiter ses points forts et dépasser ses limites afin de développer un style gagnant.

L'action résolue. Même si c'est difficile, même si c'est risqué, agir avec résolution pour obtenir des résultats extraordinaires.

La compassion. Envers soi-même lorsque l'on adopte de nouveaux comportements et que l'on essuie des échecs. Démontrer de la compassion envers les autres qui en font de même.

L'humour. S'efforcer de ne pas se prendre trop au sérieux; recourir à l'humour pour détendre et égayer n'importe quelle situation.

La maîtrise de soi. Faire bonne contenance face aux déboires et aux attentes déçues; éviter les réactions trop émotives.

Le courage. Viser plus haut qu'auparavant; évoluer d'un comportement mû par la peur à un comportement mû par l'abondance et en faire une stratégie clé de réussite; se remettre sans cesse en question; surmonter les obstacles internes et externes.

Comment mesurer la réussite du processus de coaching?

Il existe deux façons distinctes de mesurer la réussite du coaching. La première consiste à utiliser des indicateurs externes de performances : il s'agit de données pouvant être observées et mesurées dans l'environnement de la personne ou de l'équipe. La deuxième consiste à utiliser des indicateurs internes de réussite : ceux-ci sont propres à la personne ou aux membres de l'équipe bénéficiant du coaching, qui peuvent les mesurer eux-mêmes avec l'aide du coach. L'idéal consiste à intégrer ces deux types d'indicateurs.

Les mesures externes comprennent par exemple la réalisation des objectifs définis au début de la relation de coaching, une augmentation de revenus, l'obtention d'une promotion, des commentaires sur les performances recueillis auprès d'un échantillon de l'entourage de la personne (évaluation 360 degrés ou multi sources) et des données relatives aux performances personnelles et/ou professionnelles (par ex : productivité, mesures d'efficacité). Idéalement, les mesures externes sélectionnées correspondent à des éléments que la personne avait déjà l’habitude de mesurer et sur lesquels elle est à même d'exercer directement une certaine influence.

Les mesures internes comprennent par exemple des évaluations pour lesquelles la personne se note ou s'approuve elle-même et qui peuvent être réalisées une première fois au début du processus de coaching puis à intervalles réguliers, l'évolution de la compréhension que la personne a d'elle-même et des autres, une modification de la façon de penser qui se traduit par des actions plus efficaces et un changement d'état émotionnel source de confiance.

En quoi le coaching est-il différent des autres métiers de soutien?

Le coaching professionnel est un service distinct axé sur la vie d'une personne en termes de définition d'objectifs, de génération de résultats et de gestion des changements. Il est plus facile de comprendre ce qu'est un coach si l'on distingue le coaching des autres professions qui proposent un soutien personnel ou professionnel :

La thérapie. Il existe plusieurs différences entre le coaching et la thérapie. Tout d'abord, la profession de coaching consiste à soutenir le développement personnel et professionnel en mettant l’accent sur des changements décidés par le client en vue d'obtenir certains résultats précis et concrets. Ces résultats sont liés à la réussite personnelle ou professionnelle. Le coaching est axé sur les progrès et sur l'avenir. La thérapie, pour sa part, consiste à apaiser les souffrances, les dysfonctionnements et les conflits qui concernent une personne ou une relation entre deux personnes ou plus. Elle s'attache souvent à résoudre les difficultés héritées du passé qui gênent le fonctionnement affectif de la personne dans le présent, à améliorer le fonctionnement psychologique général et à aborder les situations actuelles de la vie privée et professionnelle de façon plus saine sur le plan émotionnel. Les résultats de la thérapie visent le plus souvent l'amélioration de l'état émotionnel/affectif. Si le coaching peut lui aussi donner naturellement naissance à des émotions ou sentiments positifs, il s'attache avant tout à permettre à la personne coachée d’élaborer des stratégies concrètes en vue d’atteindre des objectifs précis dans sa vie professionnelle ou privée. La relation de coaching met l'accent sur l'action, la responsabilité et la poursuite d'un objectif jusqu'à sa réalisation.

La consultation. Une personne ou uneorganisationpeut faire appel à un consultant dans le but de bénéficier de compétences spécialisées. Bien que la consultation fasse l'objet d'une grande diversité d'approches, elle part souvent du principe que le consultant trouve les problèmes, propose une solution et parfois même met celle-ci en place. Le coaching, quant à lui, part généralement du principe que la personne ou l'équipe est capable de trouver elle-même des solutions, le coach étant là pour lui proposer des approches et des structures de soutien fondées sur l'exploration.

Le mentorat.  On confond parfois le coaching avec le mentorat, lequel peut être défini comme le fait de guider le client d'après sa propre expérience dans une branche de l'industrie ou une carrière particulière. Bien que certains coachs proposent le mentorat dans le cadre de leurs services de coaching, par exemple pour le coaching de nouveaux coachs, un coach ne sera généralement pas le mentor de son client.

Le tutorat.Dispositif de formation en situation de travail. Une personne expérimentée accompagne une personne novice dans l’apprentissage de ses tâches, l’acquisition de savoir-faire et l’intégration dans un milieu de travail selon un processus de progression déterminé. Le tuteur est la référence de l’apprenant dans l’organisation. Dans certaines organisationson utilise le terme « parrainage » pour désigner ce rôle.

La formation.  Les programmes de formation sont axés sur l'acquisition de certains objectifs d'apprentissage définis par le formateur. Bien que le processus de coaching implique la clarification des objectifs, ces derniers sont définis par la personne ou l'équipe coachée avec l'aide du coach. La formation suppose également un parcours d'apprentissage linéaire correspondant à un programme d'enseignement préétabli. Le coaching n'est pas aussi linéaire; il n'applique pas de programme prédéfini.

L'entraînement physique. Bien qu'il fasse souvent appel à des métaphores tirées du sport, le coach professionnel est différent du coach ou de l’entraîneur sportif traditionnel. Le coach sportif est souvent considéré comme un expert qui guide et oriente le comportement d'une personne ou d'une équipe en s'appuyant sur la supériorité de son expérience et de ses connaissances. Les coachs professionnels possèdent eux aussi de telles qualités, mais ce sont l'expérience et les connaissances de la personne ou de l'équipe qui donnent l'orientation. En outre, et contrairement à l'entraînement sportif, le coaching professionnel ne met pas l'accent sur les comportements insatisfaisants ou incorrects. Il s'attache plutôt à déceler les possibilités de progression d'après les points forts et les capacités de la personne coachée.